Bagnères s’offre le bonus

Diaporama 

A Bagnères: Bagnères 41-Graulhet 14 (24-0)

Arbitre: M.Masse (Côte d’azur)

Pour Bagnères: 5 E Vignes (4e, 13e), pénalité (40+8), Malaguradze (53e), Brua (75e), 5 T, 2 P (21e, 79e) Bats

Pour Graulhet: 2 E Bille (66e), Paul (68e), 2 T Urios

 

Bagnères: Vignes; Dumestre, Malaguradze, Dubarry (Puigmal 74e), Jourdan; (o) Bats, (m) Arnauné (Labarthe 64e); Gumez (Cossou 50e), Bonnecarrére (Arino 63e), Bonan; Pettigiani (Miro 48e), Brua (cap); Greyling (Szabo 34e, Greyling 41e, Szabo 56e), Pambrun (Chaubard 54e), Sayman (Simon 34e, Sayman 75e).

Carton jaune: Dumestre (60e)

Carton blanc: Malaguradze (25e)

 

Graulhet: Bille; Pavlowski , A.Pauthe, Montbroussous (Paul 62e), Barthelemy; (o) Dumont (Urios 62e), Duvignac (Icher 41e); Maréchal, Moulin (Valette 62e) Montels; Revailler, Regnier (J.Pauthe 50e); Lagikula (Vaton 41e), Bueno (Delbecq 45e), Micalef (Gouveia 45e)

 

Il n’aura fallu qu’un quart d’heure aux Bagnérais pour bien marquer leur territoire et démontrer qu’en terme d’efficacité ils n’avaient rien à envier à personne. Par deux fois, Vignes trouvait le chemin d l’en-but. Tout d’abord sur un petit à suivre de Bats dans le dos de la défense graulhétoise puis sur un ballon récupéré au centre du terrain et vite écarté. Chaque fois, les jambes de feu de l’arrière stadiste faisaient la différence. Avec 14 points au « planchot », Brua et sa suite pouvaient voir venir. D’autant plus que Bats rajoutait une pénalité peu après.

La belle réussite bigourdane n’avait pas pour effet d’éteindre la flamme tarnaise et les visiteurs continuaient à produire du jeu, mais ils se heurtaient à une défense bien en place. Ils avaient beau camper dans le camp « noir », la ligne n’était qu’un lointain espoir. Malaguradze écopait d’un carton blanc et cette infériorité numérique ne débouchait sur rien. L’air de la Bigorre semblait convenir à l’arbitre qui faisait jouer 9 minutes d’arrêts de jeu. Juste le temps pour la mêlée stadiste de torturer sa vis à vis et obliger l’arbitre à filer sous les poteaux. Le froid réalisme bagnérais avait encore payé. Un joli petit matelas pour la suite (24-0) et déjà le bonus offensif.

C’est Magaluradze qui faisait valoir son coup d’oeil pour intercepter le ballon sur une attaque trop prévisible des Graulhétois. Bonus offensif renforcé et 31-0 pour le confort. Mais toujours le même refrain avec des Tarnais qui n’abdiquaient pas et qui étaient enfin récompensés par deux essais de Bille et Paul. Le score revenait à de plus justes proportions et surtout le bonus bagnérais s’était envolé. Un dernier coup de rein des avants propulsait le capitaine Brua en terre promise après une pénaltouche. On pouvait souffler dans les tribunes le point supplémentaire était acquis. Pour faire bonne mesure, Bats concluait par une pénalité, donnant au score une allure quelque peu flatteuse.

Si les Graulhétois ont beaucoup tenté, il leur a manqué le petit plus qui fait que les occasions se transforment en réalisations. On ne pourra pas leur reprocher d’avoir fermer le jeu même quand le déficit devenait conséquent. Ils doivent garder cet état d’esprit pour bien figurer dans cette poule. Quant aux Bagnérais, on ne peut que louer leur efficacité. Quand ils ont accéléré ou poussé un peu plus fort, ils ont trouvé les failles dans la défense adverse. Il va falloir encore hausser le niveau de jeu pour aller chercher un bon résultat à Lannemezan le wweek-end prochain.

Jacques Térrée

Publicités