Le Stade Bagnérais reçu 5 sur 5

A Bagnères: Bagnères bat Agde 28-6  (21-6)

 

 

 

IMGP0206 - CopieArbitre: M. Cormier (Limousin)

Pour Bagnères: 4 E Bats (12e), Junca (19e), Bonnecarrère (25e), pénalité (47e), 4 T Bats

Pour Agde: 1 P Abela (28e), 1 D Abela (5e)

 

Stade Bagnérais: Daragnou; Vignes, Dubarry, Puigmal, Dumestre; (o) Bats ( Latisnères 56e), (m) Guyon (Cayrolle 70e); Gumez, Cazorla (Cossou 41e), Bonnecarrère (54e); Miro, Brua (cap) (Fabre 74e); Sayman (Greyling 49e), Junca (Pambrun 49e), Simon (Pettigiani 54e)

Cartons jaune: Dumestre (32e); cartons blancs Puigmal (54e), Arino (65e)

 

RO Agde: Amoros; Pereira, Kaufana, Hagedooren (Cantau 51e), Tognaccini; (o) Abela, (m) Cuq; Hieronimus (cap), Bahloul (Isidro 54e), Chabaud; Changeat (Astruc 49e), Droitecour; Guniava, Lopez, Parmène.  entrés en jeu: Ragnot, Ferret, Sauvage, Brun, Villaz.

 

Pour parler de rugby, on s’arrêtera à la demi-heure, en rajoutant deux minutes pour l’essai qui confirmait le bonus offensif bagnérais alors que les Agathois évoluaient à 13 par le jeu des cartons.

Revenons aux 30 premières minutes, celles où le score prit son ampleur. Un drop inaugural pour les visiteurs par Abela et ensuite c’était la main-mise « noire », sur le ballon, sur le jeu et sur le planchot. En filou, Bats jouait vite une pénalité à la main et il s’en allait derrière la ligne sans opposition. Premier carton pour Guniava et pénaltouche pour les Bagnérais. Bien organisés, Brua et ses copains du pack bousculaient leur pourtant réputé vis-à-vis, Junca finissait dans l’en-but. On patiente un peu pour le copier-coller et cette fois c’est Bonnecarrère qui est porteur du ballon quand les « noirs » franchissent la ligne. Comme Bats ne rate rien, on se retrouve avec 21-3 au tableau d’affichage, le bonus offensif qui tend les bras. Parfait pour éteindre un adversaire venu avec des intentions mais où les kilos ne pouvaient rien contre le dynamisme des avants bigourdans. Une pénalité d’Abela pour rendre la pilule moins amère et puis.. Et puis pas grand-chose. Notre feuille de prise de notes ne va se noircir que par la longue énumération des cartons.

Vexés, dominés, les Languedociens se décidèrent à pourrir le match. Truqueurs ils tombaient dans la provocation dans la petite faute qui agace, le tirage de maillot, l’obstruction et toutes les filouteries. Histoire peut-être de ne pas encaisser plus de points. Et l’arbitre n’avait d’autre solution que de faire tournoyer les cartons, neuf au total. Jamais pour de grosses fautes qui auraient pu valoir un rouge, mais suffisant pour énerver les Bagnérais et les rendre coupables d’irritation. Il y eut bien un début de domination des visiteurs mais leurs initiatives étaient vite éteinte par une défense vigilante. Les Agathois allient même finir à 12, parvenant tout de même à repousser les derniers assauts locaux.

Le spectateur peut se sentir lésé, le supporter est ravi. La victoire, le bonus offensif, la vie était belle sur les bords de l’Adour. Marquer quatre essais n’est pas si commun et sans les trucages adverses, l’addition aurait pu être plus lourde. Le souci du maintien est presque envolé, maintenant il faut regarder vers le haut. Chaque point vaudra cher et aller en chercher un peu vers Graulhet serait une bonne idée.

Quant aux Agathois, ils seront durs à manoeuvrer chez eux et ils peuvent entrevoir le maintien s’ils se disciplinent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jacques Terrée

Publicités