Des grincements pour le rugby bigourdan

TPR vs MONTAUBAN. 07.03.2015-38

 

Diapo

Le week-end rugbystique n’aura été guère favorable au rugby haut-pyrénéen. Tout a commencé samedi soir au stade Maurice Trélut où le TPR a dû concéder le nul face à une équipe de Montauban qui surprend pour sa nouvelle saison à ce niveau. Son jeu est basé sur la circulation rapide de la balle, sur le désordre. Mais le manque de puissance général n’apporte que rarement le danger. Seul l’ailier Tupuola a vraiment mis à mal la défense tarbaise, très appliquée il faut le dire. Au final, on a un match à zéro occasion d’essai et où il faut se contenter de quelques éclats comme ce placage désintégrant de Cocagi sur Cazeaux, l’arrière montalbanais sortant groggy. On ne savait pas à ce moment-là que l’entrée en jeu de Dunlop allait contribuer à mettre les Tarbais dans le doute. Sa réussite au pied a largement participé au résultat nul. Côté « rouge et banc » on a longtemps pu compter sur la botte du tout nouveau numéro 10, Poet. Hélas, in a laissé passer l’occasion de placer les siens en tête sur une pénalité qui semblait dans ses cordes. Le nul est une récompense méritée pour les deux équipes, même s’il ne convient à personne. Pour le TPR, il va falloir se montrer plus enthousiaste pour renverser le visiteur biarrot dimanche soir.

Equipe B. Stade Bagnérais vs Mauléon. 08.03.2015-21

Diapo à venir

En Fédérale 1, on rit sur les Coustous, on pleure sur le Plateau. Après un match au contenu bien satisfaisant, Bagnères n’a laissé aucune chance au visiteur mauléonais. La victoire bonifiée assure pratiquement la qualification (1 point à prendre en 3 matchs), il reste maintenant à conquérir une troisième place. Un petit tour en phase finale viendrait couronner le travail accompli par le trio Dantin, Bentayou, Schneider mais aussi l’implication des joueurs et des dirigeants. Un coup de chapeau à la nationale B de Decha et Chevalier qui a pris aussi le bonus offensif (29-5) et qui va s’offrir un joli voyage en phase finale

Sur le Plateau, c’est la soupe à la grimace après la défaite à Valence d’Agen (28-12). La descente en Fédérale 2 est pratiquement actée. Le CAL est en crise, il va falloir reconstruire du président au talonneur. Qui voudra s’atteler à cette rude tâche?

IMGP4178

Diapo

Quand on regarde la Fédérale 2, le tableau est encore plus sombre. Battu sur son herbe par Morlaas, le FCL a vu toutes ses chances de qualification s’envoler. Aura-t-on droit à une inter-saison tranquille ou le club va-t-il être encore secoué par des dissensions internes? L’objectif de remontée immédiate annoncé à corps et à cris par l’équipe dirigeant n’est pas atteint, même pas une place dans les quatre premiers de la poule. Il faut dire que vu avec un peu de bon sens, le pronostic semblait bien utopique. Coup de chapeau tout de même à l’équipe réserve qui doit faire un beau parcours en Championnat de France .

IMGP3994

Diapo

Pour Argelès, la saison va se conclure par une descente. Comment peut-il en être autrement quand on concède un 60-8 sur son herbe face à St Médard. Comme pour Lannemezan, il va falloir reconstruire tout un groupe, un état d’esprit.

En Fédérale 3, on connaît la situation de Pouyastruc et les 85 points concédés à Pamiers font quelque peu désordre. Seul Vic-Bigorre doit décrocher la qualification, un bon résultat pour un promu.

En résumé, les chantiers ne vont pas manquer ce printemps pour le rugby bigourdan. Il faut bien se montrer optimiste mais la conjoncture économique du département est pour le moins chancelante. Avec des budgets sûrement en baisse, le renouveau risque de se faire attendre.

Jacques Terrée.

Publicités